Le Sacre du Printemps – Palais des Congrès de Rouen


Après un premier article où j’avais pris quelques photos de l’intérieur du palais des congrès (visible ici) puis un article lors de sa démolition (visible ici), voici quelques photos prisent hier soir sur le toit du nouveau bâtiment qui vient remplacer l’ancien palais des congrès. L’idée était de réaliser un court métrage musical à différentes étapes de l’évolution de chantier. Hier il s’agissait de la dernière partie.

… et comment commence l’aventure…

Aujourd’hui l’Espace Claude Monet est libéré de la dépouille du Palais des Congrès, et c’est dans ce cadre privilégié que j’ai eu l’idée de déposer deux pianos Steinway sur cet espace vide, vidé mais encore habité, possédé par son passé et j’ai demandé à Ursula von Lerber et à Christian Erbslöh de jouer le Sacre du Printemps à quatre mains que j’avais eu le privilège d’entendre et de voir quand ils répétaient cette œuvre extraordinaire au Conservatoire de Musique de Rouen.

Cette séquence unique peut faire le lien entre la destruction d’un bâtiment et la construction d’un nouvel immeuble.

Cette musique doit traduire le moment de la renaissance où la vie va reprendre ses droits avec magie, grâce et fracas.Le Sacre du Printemps c’est ça et il est à sa place dans cet espace-temps qu’il va remplir avant que les machines ne s’en chargent.

Capter ce concert, encore inimaginable il y a peu, qui dévoile une cathédrale que Claude Monet n’a jamais pu voir sous cet angle, est une œuvre audiovisuelle en soi.

Il est clair que ce film sera un programme que les amoureux de la musique et du patrimoine culturel ne manqueront pas.

Enregistrer l’énergie, la virtuosité, la vitalité des quatre mains sous le regard béni de la cathédrale découverte d’un point de vue éphémère.

Franck Saint-Cast

L’ensemble du projet est disponible sur ce site

Le rendu n’est pas vraiment homogène sur l’ensemble de la série car la météo était très variable entre de petites averses … Du coup la lumière n’est pas similaire selon les photos malheureusement.

Et merci au passage à Michel pour l’invit’ :)


Commentaires (2)

  1. Aloïs

    impressionnant ! monter des pianos sur un chantier…
    j’aime bien les N°19 et 20. la n°9 est assez intéressante.
    bravo.

    Répondre

UA-8832934-1